Day 1 in Europe

Kit pédagogique pour mieux accueillir les enfants migrants lors de leur premier jour d’école. De septembre 2020 à août 2023.

🇬🇧 You can fin below the English version


Fonds : Erasmus + Éducation et Formation

Année : 2020

Durée : 36 mois

Budget : 366k€

Leader : Le LABA

Partenaires :


Lire notre article sur l’actualité du projet : lire ici


La compétence « communication dans la langue maternelle » est l’une des compétences clés de l’Union Européenne pour l’éducation et la formation tout au long de la vie. La crise migratoire qui traverse l’Europe amène de nouveaux élèves dans les établissements scolaires, notamment des enfants allophones, qui ne parlent pas la langue de leurs enseignants. Lesquels se trouvent démunis face à cette situation, par manque de formation, de traduction et de connaissance des mouvements migratoires.

Nous savons, grâce aux recherches menées sur le plurilinguisme, l’importance de ne pas créer de rupture linguistique dans un parcours migratoire, afin de faciliter l’inclusion et l’apprentissage réussi.

Il existe des outils, jeux, destinés à faciliter l’arrivée des enfants allophones dans leur classe d’accueil. Peu préconisent la valorisation de leur langue maternelle, qui fait souvent l’objet de manifestations glottophobes. Ceux qui le font peuvent avoir un effet stigmatisant : créer un sentiment de différence en caricaturant « l’identité culturelle » de ces enfants. Comme l’ont signalé les meilleurs chercheurs sur le plurilinguisme, ces enfants ont justement besoin de disparaître dans le groupe pour mieux s’intégrer. Le pari de DAY 1 IN EUROPE est de développer des outils permettant aux acteurs de l’éducation d’utiliser les langues maternelles comme une ressource pour tous les élèves, et non un marqueur de différence.

Les partenaires grecs, belges, français, italiens, irlandais et maltais ont tous déjà travaillé sur des projets favorisant l’inclusion des enfants allophones dans leur pays d’accueil. En mutualisant les productions de leurs précédents projets, épaulés par des linguistes, anthropologue, sociologue et philosophe, écrivain, soutenus par les autorités nationales de l’éducation, ils créent un espace de formation européenne à destination des enseignants agissant en milieu scolaire permettant d’explorer les langues maternelles comme une ressource pédagogique et culturelle ludique.

Ils ont défini 4 espaces de travail dans lesquels peut s’exprimer sous toutes ces formes la langue et la culture : la cuisine et la nourriture, le chant, la correspondance, le jeu.

D’une durée de trois ans, DAY 1 IN EUROPE permet la création 5 productions :
LUNCH BOX, MUSIC BOX, MAIL BOX, PLAYING BOX et LANGUAGE BOX à partir d’expérimentation, de recherche et d’échanges de bonnes pratiques dans le secteur. Les bénéficiaires finaux sont les enfants et leurs familles, migrantes ou réfugiées. Les publics cibles sont les enseignants qui travaillent auprès des enfants de 6-11 ans. Les outils sont développés en 4 langues : anglais, italien, français et grec.

Les boites éducatives sont proposées en format numérique intégrant :
4 modules de formation (entre 40 et 80 fiches actions thématiques) avec des vidéos / pastilles sonores / entretien / Bande dessinée et autres formes de retours d’expérience, 4 tutoriels pédagogiques et 1 cursus de formation certifiant accompagné d’1 cahier de préconisation à destination de l’Education Nationale.

À l’issue du projet, les enseignants disposent de méthodologies et d’outils pour mieux communiquer et coopérer avec les mères et les enfants migrants allophones.
Les productions intellectuelles sont disséminées dans 6 événements de dissémination, et dans 3 types de réseaux (les réseaux européens de l’éducation, proposés notamment par l’UE et le programme Erasmus + : Eurydice, EPALE, School Education Gateway, E-Twinning, Kamilala…, les réseaux culturels européens : LIKE, IETM, ENCC, trans europe Halles…, les réseaux européens de l’insertion sociale active sur l’intégration des migrants en Europe : REM, ENSIE, ECML/CELV…)
Les outils pédagogiques sont testés dans cadre de deux formations par des enseignants, des familles, des membres de l’éducation nationale des différents pays, des professionnels de l’éducation informelle (artistes, médiateurs, acteurs sociaux).

Toutes les étapes du projet sont évaluées par des spécialistes de l’éducation et de l’inclusion sociale. Les outils réalisés vont concerner 5 000 professionnels européens de l’éducation dès la seconde année du projet et ainsi favoriser l’intégration des familles.
Les partenaires associés valident la certification de la formation et l’introduisent en année 3 dans les programmes nationaux de formation des enseignants.


Educational kit to better welcome migrant children on their first day at school. From september 2020 to august 2023.

🇬🇧 English version

Funds : Erasmus + Education and Training

Year : 2020

Duration : 36 months

Budget : 366k€

Leader : The LABA

Partners : 

Read our article about the project : click here

Communication in the mother tongue” is one of the European Union’s key competences for lifelong learning. The migration crisis across Europe is bringing new pupils into schools, especially allophone children, who do not speak the language of their teachers. These children find themselves at a disadvantage in this situation, due to a lack of training, translation and knowledge of migratory movements.

We know from research on plurilingualism how important it is not to create a linguistic break in a migratory journey, in order to facilitate inclusion and successful learning.

There are tools, games, designed to facilitate the arrival of allophone children in their host class. Few advocate the valorisation of their mother tongue, which is often the subject of glottophobic manifestations. Those who do may have a stigmatising effect: creating a feeling of difference by caricaturing the “cultural identity” of these children. As the best researchers on plurilingualism have pointed out, it is precisely these children who need to disappear from the group in order to integrate better. The challenge of DAY 1 IN EUROPE is to develop tools enabling those involved in education to use mother tongues as a resource for all pupils, and not as a marker of difference.

The Greek, Belgian, French, Italian, Irish and Maltese partners have all already worked on projects promoting the inclusion of allophone children in their host countries. By pooling the productions of their previous projects, supported by linguists, anthropologists, sociologists, philosophers and writers, and backed by the national education authorities, they are creating a European training space for teachers working in schools to explore mother tongues as a fun educational and cultural resource.

They have defined 4 working spaces in which language and culture can be expressed in all these forms: cooking and food, singing, correspondence, play.

Over a period of three years, DAY 1 IN EUROPE allows the creation of 5 productions:

LUNCH BOX, MUSIC BOX, MAIL BOX, PLAYING BOX and LANGUAGE BOX based on experimentation, research and exchanges of good practice in the sector. The final beneficiaries are children and their families, whether migrants or refugees. The target audiences are teachers working with children aged 6-11. The tools are developed in 4 languages: English, Italian, French and Greek.

The educational boxes are proposed in digital format integrating :
4 training modules (between 40 and 80 thematic action sheets) with videos / sound tablets / interviews / comic strips and other forms of feedback, 4 educational tutorials and 1 certification training course accompanied by 1 recommendation booklet for the French National Education system.

At the end of the project, the teachers are provided with methodologies and tools to better communicate and cooperate with allophone migrant mothers and children.
The intellectual productions are disseminated in 6 dissemination events, and in 3 types of networks (the European education networks, proposed in particular by the EU and the Erasmus + programme: Eurydice, EPALE, School Education Gateway, E-Twinning, Kamilala…, the European cultural networks : LIKE, IETM, ENCC, trans europe Halles…, the European active social inclusion networks on the integration of migrants in Europe: EMN, ENSIE, ECML/CELV…)

The pedagogical tools are tested in two training sessions by teachers, families, members of the national education system of the different countries, professionals of informal education (artists, mediators, social actors).

All stages of the project are evaluated by specialists in education and social inclusion. The tools produced will involve 5,000 European education professionals from the second year of the project and will thus promote the integration of families.

The associated partners will validate the certification of the training and introduce it in year 3 in the national teacher training programmes.



  • Domaines d'intervention: Éducation, Jeunesse, Migration
No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.

Translate »