NATURE

Valorisation des nouveaux métiers dans le domaine de l’agriculture urbaine, à partir du savoir-faire des habitants les moins favorisés, pour répondre aux défis écologiques des villes.

🇬🇧 You can fin below the English version


NATURE – New Active Trades for an Urban Resilient Europe

Programme : Erasmus + Éducation et Formation

Année : 2021

Durée : 31 mois

Budget : 329 719€

Leader : Halage

Partenaires : 


Faiseur/-se de (bonne) terre, composteur/-rice, livreur/-se de terre, horticulteur/-rice urbaine, garde/-ienne éco-touristique… sont les métiers d’avenir que nous pourrons exercer dans nos grandes métropoles.

Ce projet est né en Seine Saint Denis, le département le plus pauvre et le plus jeune de France, situé en périphérie de la capitale Paris. Ce territoire est caractérisé par la densité de sa population (7 982 hab/km²), un taux de chômage de 18%, et un déficit cruel d’espaces verts. A cela s’ajoutent des défis majeurs : migrations, crise sanitaire, sociale et économique. Or, les systèmes climatique, géographique, démographique et biologique qui constituent différentes dimensions de la biosphère ne survivent pas aux projets technologiques, industriels et économiques actuellement mises en œuvre à l’échelle planétaire.

Comment construire des villes résilientes, c’est-à-dire capable de s’adapter aux enjeux du moment, aux problèmes socio-économiques et environnementaux des années à venir ?

Comment préparer la population active à mobiliser des compétences sur les enjeux de l’économie verte pour la ville de demain ?

Tous ces partenaires développent des projets qui tendent à réajuster la formation des adultes face aux enjeux actuels de l’emploi et du travail, bouleversés par les crises sociales et migratoires et les défis environnementaux que connaissent nos territoires européens et plus précisément nos centres urbains.

Faire une ville résiliente passe par la transformation de notre rapport aux savoirs afin de former les citoyens d’aujourd’hui et de demain. Il n’y a pas de savoir unique, qui descendrait d’une administration, d’une seule université, au service d’un emploi. Il faut permettre ainsi que chaque personne puisse révéler ses savoirs et ses compétences pour les mobiliser dans le travail.

Les personnes les plus fragiles (en situation de précarité, sans emploi, réfugiées…) sont toujours définies parce ce qu’elles n’ont pas : pas de métier, pas de formation, pas de santé, pas de maîtrise de la langue, pas de logement, pas de famille, pas de casier vierge, pas de compte en banque, etc.. et ainsi pas de pouvoir d’agir, de décider de leur propre vie. Or, s’ils sont là, encore actifs, c’est qu’ils ont une force de vie qui s’appuie sur des compétences, des savoirs. Leur statut éventuellement fragile administrativement ou économiquement est tout sauf synonyme d’absence de savoir. Ces publics disposent de savoir-faire et de savoir patrimoniaux qui sont peu valorisés, voir dévalorisés dans les systèmes de formation classique et qui pourtant peuvent être des atouts (langues maternelles, savoir-faire artisanaux, agricoles, culinaires, culturels…). Ces savoir-faire quand ils sont identifiés, partagés et valorisés peuvent devenir des leviers d’innovation.

A titre d’exemple, Halage a réalisé à partir de savoir-faire agricole de personnes réfugiées un projet d’horticulture urbaine. Ce projet connaît aujourd’hui un grand succès, et l’entreprise fournit de nombreux clients d’Ile de France en fleurs coupées. Halage a créé une formation pour adultes destinée à former les publics adultes à ce métier de l’horticulture, en milieu urbain.

Faire une ville résiliente s’appuie sur une démarche prospective sur les métiers de demain et les filières en préfiguration. D’une part, il s’agit de créer des métiers accessibles aux personnes éloignées du marché du travail, déspécialisées pour mobiliser les savoirs et compétences des individus, au service des enjeux environnementaux urbains ou des grands événements des territoires.

D’autre part, il s’agit d’identifier les enjeux urbains à venir et de participer à la création de nouvelles filières emplois. En effet, préfigurer des filières nouvelles, construire les écosystèmes et préparer les premiers salariés de ces filières en construction nécessitent de faire un état des lieux de l’existant et d’imaginer demain.

 

NATURE est un projet dédié à la création de nouveaux métiers dans le domaine de l’agriculture urbaine dans les espaces périphériques urbains accueillant les habitants les moins favorisés. Ces métiers veulent répondre aux défis écologiques de ces villes, à l’heure du Green Deal.

Ils sont construits à partir des savoir-faire des habitants de ces zones et avec eux.

NATURE est un projet européen visant à développer les compétences des formateurs travaillant à la formation et à l’inclusion des adultes en situation de précarité (hommes et femmes réfugiés ou allophones, personnes sans emploi et bénéficiaires de minimas sociaux) afin de les former aux métiers de l’agriculture urbaine de demain.

Notre projet vise à développer les compétences des personnes travaillant au soutien et a l’inclusion des adultes précaires, dans le secteur de l’agriculture urbaine.

Il rassemble un partenariat complémentaire œuvrant dans les domaines suivants :

– L’insertion sociale et la formation des adultes

– La recherche

– La valorisation du patrimoine culturel matériel et immatériel

– L’innovation environnementale

Les partenaires ont des besoins différents et des compétences complémentaires:

  • Plaine commune est une collectivité territoriale qui fédère 9 villes du département de Seine Saint Denis qui doit harmoniser sa politique en matière d’économie verte et les politiques d’insertion sociale et professionnelles sur un des territoires les plus sinistrés du Grand Paris
  • Halage développe des projets d’innovation sociale et scientifique en matière d’agriculture urbaine
  • Le LABA est un organisme qui travaille à l’inclusion des réfugiés et personnes en difficulté grâce à l’identification et la reconnaissance de leurs savoir-faire et culture (langues maternelles)
  • Lai Momo déploie des projets de formation et d’insertion par la Bande Dessinée, outil qui permet de mettre en scène les publics les plus fragile, sans les stigmatiser, et qui s’adresse au plus démunis (personnes allophones ou illettrées)
  • L’Université de Jonkoping identifie et analyse les innovations en matière de Urban Farming dans l’Europe entière
  • BIA crée des passerelles entre agriculture et savoir-culinaires.

Les effets de NATURE impactent

  • Les éducateurs, médiateurs, acteurs de l’insertion professionnelle et sociale des plus démunis
  • Les travailleurs des entreprises sociales (publiques ou privées) qui développent des projets innovants dans le domaine de l’économie verte
  • Les habitants des territoires (et surtout les plus fragiles), dont on reconnaît les savoir-faire, qu’ils peuvent à leur tour transmettre (les ‘sachants’)
  • Les acteurs de la formation des adultes qui développent de nouveaux outils adaptés aux besoins de nos territoires
  • Les autorités locales qui développent des projets d’écologie urbaine qui doivent être inclusifs pour produire des résultats.

NATURE sera l’un des projets phares de la candidature SAINT DENIS Capitale européenne de la Culture 2028 et bénéficiera des savoir-faire partagés par GALWAY, capitale européenne de la Culture 2020.

Quelles activités allez-vous mettre en œuvre ?

Notre projet associe des partenaires expérimentés sur la conduite de projet européens (LABA, Lai MOMO, Université de Jonkoping) et d’autres qui le sont moins (BIA) ou pas/peu (Halage, Plaine commune).

Les partenaires les plus expérimentés vont soutenir les autres et proposent mise en œuvre rigoureuse de nos activités (productions de résultats, activité de formation, événements de dissémination, management, évaluation et communication.

NATURE a été conçu pour produire une série d’actions qui donnent des résultats positifs en termes de développement des compétences des professionnels actifs dans l’insertion des publics les plus fragiles, au sein d’entreprises publiques ou privées à vocation environnementale.

Pour cela, nous produirons

  • 5 RESULTATS

R1 : Guide de bonne pratique : Identification des pratiques innovantes en matière de participation des habitants dans les projets d’agriculture urbaine / Cette étude rassemble des ressources documentaires, sous format transmedia (ressources interactives) qui permet au secteur créatif, aux éducateurs de l’entrepreneuriat et médiateurs de comprendre comment l’agriculture urbaine dans les zones urbaines les plus fragiles est un levier de résilience, d’inclusion et permet aux territoires de répondre aux enjeux de l’économie verte. 30 cas recueillis dans toutes l’Europe, 10 entretiens et 10 portraits sont présentés.

R2 : Fiches Nouveaux métiers pour de nouvelles filières d’emploi pour les adultes : identification des filières et de leurs besoins afin de créer au moins 10 nouveaux métiers à partir des savoirs subalternes des sachants. L’approche globale des partenaires est de développer des activités économiques créatrices d’emploi accessibles aux personnes marginalisés du marché du travail, et de proposer différentes formes d’accompagnement de publics aux parcours de vie chaotiques.

R3 : Cursus de formation certifiants au service des nouvelles filières d’emploi : formalisation de 2 cursus innovants qui ne sont pas proposés par la formation professionnelle autour des nouveaux métiers urbains de l’économie verte et à destination des formateurs et des adultes dits « sachants » devenus « mentors »

R4 / Manuel de formation en Bande Dessinée : valorisation des savoir-faire subalternes des sachants grâce à 15 scenarii de formation en bande dessinée Cela permet de mettre en scène et en lumière les bénéficiaires du programme qui ne souhaitent pas être filmés ou photographiés

R5 / Boite à outils de formation immersive, en ligne : mettant à disposition un catalogue d’outils pédagogiques inclusifs en ligne au sein d’une plateforme multilingue et interactive.

  • 5 réunions transnationales. Elles rythment chaque étape (lancement/mise en place des activités/clôture). Elles coordonnent le projet à l’échelle européenne en s’assurant du bon déroulement des actions sur et entre les pays partenaires. Les partenaires créent un manuel de gestion et mettent en partage les outils de management du projet
  • 2 activités de formation destinées à tester les productions de résultats, les critiquer et les améliorer. Ces activités rassemblent plus de 60 éducateurs et formateurs des adultes qui sont pour la moitié d’entre eux des ‘sachants’ (ces personnes qui participent aux actions de formation des adultes en transmettant leurs savoir-faire)
  • 5 événements de dissémination dans 4 pays européens
  • Une stratégie de communication et de dissémination solide tant au niveau interne que externe. Les partenaires s’appuient sur leurs réseaux nationaux et sur les réseaux européens de collectivités territoriales (EUKN, Eurocities, AFCRRE) ou sectoriels (ENCC, Encatc, IETM, Transeurophalles, on the move, ECBN…) dont le LABA est membre.
  • Une méthode d’évaluation in itinere quantitative et qualitative, afin de pouvoir corriger nos actions en fonction des événements ou difficultés rencontrées.

 

En 31 mois, Notre projet permettra d’atteindre les résultats suivants

  • Sensibilisation du plus grand nombre grâce à l’utilisation d’outils ludiques et pédagogiques : boîte à outil digitale, et illustration du projet par la bande dessinée (rappelons que nous travaillons avec le festival de BD d’Angoulême, Lyon festival, festival de BD de Bologne et salon du livre de la jeunesse de Montreuil)
  • Valorisation du projet, des partenaires, des participants et du programme Erasmus dans le cadre de la candidature Saint Denis, Capitale Européenne de la Culture
  • Création de nouvelles filières professionnelles au service de l’inclusion des plus fragiles
  • Révélation de richesses humaines au service des projets d’écologie urbaines

Pour sa mise en œuvre, le projet mobilise plus de 400 personnes dans les métropoles suivantes durant toute la durée du projet : Bologne, Galway, Jonkoping, Saint Denis, Bordeaux/

EFFETS:

a) 60 organisations privées et publiques actives dans l’environnement participeront à R1

b) 20 organisations publique ou privée deviendront la première génération d’éducateurs des « nouveaux métiers » de l’agriculture urbaine

c) Plus de 200 responsables et parties prenantes de l’environnement utiliseront les Résultats et s’engageront à soutenir la formation des adultes dans ces formations

d) 400 organismes publics ou sociaux téléchargeront les ressources éducatives et les utiliseront pour étendre et spécialiser leur démarche par la coopération avec des acteurs de l’environnement

e) 250 entrepreneurs potentiels de l’environnement utiliseront les outils et s’engageront dans la formation sur les nouveaux métiers

IMPACTS:

a) Des centaines de personnes, en particulier des adultes et formateurs des adultes participeront au développement des nouveaux métiers NATURE, en recevant une formation adaptée à leur les besoins. Un grand nombre d’entre eux vont participer à des programmes environnementaux urbains

b) 1200 professionnels de l’environnement publics et privés amélioreront leur capacité à participer à des actions d’inclusion et formation des habitants et adultes en situation précaire. À long terme, cela contribuera à les faire coopérer le secteur de l’environnement public et privé avec les acteurs économiques.

c) 1200 acteurs publics qui souhaitent associent le développement économique et la revitalisation urbaine et reconnaissent que l’inclusion sociale et économique nécessitent une coopération multisectorielle. Ce résultat est multiplié par la dynamique de la Candidature Saint Denis Capitale Européenne de la Culture.

Notre projet apporte des propositions concrètes, expérimentées et tangibles au secteur de la formation des adultes.


🇬🇧 Read the English version

Valuation of new professions in the field of urban agriculture, based on the know-how of the least privileged inhabitants, to meet the ecological challenges of cities.

Programme : Erasmus + Education and Training

Year : 2021

Duration : 31 months

Budget : 329 719 €

Leader : Halage

Partners : 

Soil maker, composter, soil deliverer, urban horticulturist, eco-tourist guard… these are the jobs of the future that we will be able to do in our big cities.

This project was born in Seine Saint Denis, the poorest and youngest department in France, located on the outskirts of the capital Paris. This territory is characterized by its population density (7,982 inhabitants/km²), an unemployment rate of 18%, and a cruel lack of green spaces. In addition, there are major challenges: migration, health, social and economic crisis. However, the climatic, geographic, demographic and biological systems that constitute different dimensions of the biosphere do not survive the technological, industrial and economic projects currently implemented on a planetary scale.

How to build resilient cities, i.e. capable of adapting to the challenges of the moment, to the socio-economic and environmental problems of the years to come?

How can we prepare the active population to mobilize skills on the challenges of the green economy for the city of tomorrow?

All of these partners are developing projects that aim to readjust adult education in the face of current employment and work issues, which have been turned upside down by the social and migratory crises and the environmental challenges facing our European territories, and more specifically our urban centers.

Building a resilient city requires transforming our relationship with knowledge in order to train the citizens of today and tomorrow. There is no single form of knowledge that comes down from one administration or one university to serve a job. We must allow each person to reveal his or her knowledge and skills in order to mobilize them in the workplace.

The most fragile people (in a precarious situation, unemployed, refugees…) are always defined with what they don’t have: no job, no training, no health, no mastery of the language, no housing, no family, no clean record, no bank account, etc… and thus no power to act, to decide on their own life. However, if they are there, still active, it is because they have a life force based on skills and knowledge. Their status, which may be administratively or economically fragile, is anything but synonymous with an absence of knowledge. These people have know-how and patrimonial knowledge that are little valued, or even devalued in the classic training systems, and which can nevertheless be assets (mother tongues, artisanal, agricultural, culinary, cultural know-how…). When these skills are identified, shared and valued, they can become levers of innovation.

For example, Halage has developed an urban horticulture project based on the agricultural know-how of refugees. This project is now a great success, and the company supplies many customers in the Ile de France region with cut flowers. Halage has created a training program for adults to train adults in this horticultural profession in an urban environment.

Making a resilient city is based on a forward-looking approach to the jobs of tomorrow and the prefigured sectors. On the one hand, the aim is to create jobs that are accessible to people who are far from the job market, and that are non-skilled to mobilize the knowledge and skills of individuals, in the service of urban environmental issues or major events in the territories.

On the other hand, it is a matter of identifying future urban issues and participating in the creation of new employment sectors. Indeed, prefiguring new sectors, building ecosystems and preparing the first employees of these sectors under construction requires taking stock of the existing situation and imagining tomorrow

NATURE is a project dedicated to the creation of new jobs in the field of urban agriculture in the urban periphery, where the least privileged inhabitants live. These jobs want to respond to the ecological challenges of these cities, at the time of the Green Deal.

They are built from the know-how of the inhabitants of these areas and with them.

NATURE is a European project aiming to develop the skills of trainers working on the training and inclusion of adults in precarious situations (refugee or non-English speaking men and women, unemployed people and people receiving minimum social benefits) in order to train them in the urban agriculture professions of tomorrow.

Our project aims to develop the skills of people working to support and include precarious adults in the urban agriculture sector.

It brings together a complementary partnership working in the following areas

Social integration and adult education

Research

Enhancement of tangible and intangible cultural heritage

Environmental innovation

The partners have different needs and complementary skills:

  • Plaine commune is a local authority that brings together 9 cities in the Seine Saint Denis department, which must harmonize its green economy policy and social and professional integration policies in one of the most disadvantaged areas of Greater Paris
  • Halage develops social and scientific innovation projects in urban agriculture
  • LABA is an organization that works for the inclusion of refugees and people in difficulty through the identification and recognition of their skills and culture (mother tongues)
  • Lai Momo deploys training and integration projects through comics, a tool that allows the most fragile populations to be portrayed without stigmatizing them, and that is aimed at the most disadvantaged (non- local language speakers or illiterate people)
  • Jonkoping University identifies and analyzes Urban Farming innovations across Europe
  • BIA creates bridges between agriculture and culinary knowledge.

The effects of NATURE impact

  • Educators, mediators, actors of professional and social integration of the most disadvantaged
  • Workers of social enterprises (public or private) that develop innovative projects in the field of the green economy
  • The inhabitants of the territories (especially the most fragile), whose know-how is recognized and which they can in turn transmit (the ‘knowers’)
  • The actors of adult education who develop new tools adapted to the needs of our territories
  • Local authorities developing urban ecology projects that must be inclusive to produce results.

NATURE will be one of the flagship projects of the SAINT DENIS European Capital of Culture 2028 bid and will benefit from the know-how shared by GALWAY, European Capital of Culture 2020.

Our project associates partners experienced in the management of European projects (LABA, Lai MOMO, University of Jonkoping) and others who are less experienced (BIA) or not/less experienced (Halage, Plaine commune).

The most experienced partners will support the others and propose rigorous implementation of our activities (output production, training activities, dissemination events, management, evaluation and communication.

NATURE has been designed to produce a series of actions that give positive results in terms of developing the skills of professionals active in the integration of the most fragile publics, within public or private companies with an environmental vocation.

For this, we will produce

  • 5 RESULTS

R1: Good practice guide: Identification of innovative practices in the participation of inhabitants in urban agriculture projects / This study gathers documentary resources, in transmedia format (interactive resources) that allows the creative sector, entrepreneurship educators and mediators to understand how urban agriculture in the most fragile urban areas is a lever of resilience, inclusion and allows territories to respond to the challenges of the green economy. 30 cases collected throughout Europe, 10 interviews and 10 portraits are presented.

R2: New trades for new employment sectors for adults: identification of sectors and their needs in order to create at least 10 new trades based on the subordinate knowledge of those who know. The overall approach of the partners is to develop job-creating economic activities accessible to people marginalized from the labor market, and to offer different forms of support to people with chaotic life paths.

R3: Certifying training courses for new employment sectors: formalization of two innovative courses not offered by the vocational training system around the new urban jobs in the green economy and aimed at trainers and adults who have become “mentors”.

R4 / Comic Book Training Manual: Valorization of the subordinate know-how of the knowers thanks to 15 comic book training scenarios This allows to stage and highlight the beneficiaries of the program who do not wish to be filmed or photographed

R5 / Immersive online training toolbox: providing a catalog of inclusive online pedagogical tools within a multilingual and interactive platform.

  • 5 transnational meetings. They punctuate each stage (launch/implementation of activities/closing). They coordinate the project at the European level by ensuring the smooth running of the actions in and between the partner countries. The partners create a management manual and share the project management tools
  • 2 training activities designed to test, criticize and improve the results produced. These activities bring together more than 60 adult educators and trainers, half of whom are ‘knowers’ (people who participate in adult education activities by passing on their know-how).
  • 5 dissemination events in 4 European countries
  • A solid communication and dissemination strategy both internally and externally. The partners rely on their national networks and on the European networks of local authorities (EUKN, Eurocities, AFCRRE) or sectoral networks (ENCC, Encatc, IETM, Transeurophalles, on the move, ECBN…) of which LABA is a member.
  • A method of quantitative and qualitative in itinere evaluation, in order to be able to correct our actions according to the events or difficulties encountered.

In 31 months, our project will achieve the following results

  • Raising awareness of the largest number of people through the use of fun and educational tools: digital toolbox, and illustration of the project by the comic strip (remember that we work with the Angoulême comic strip festival, Lyon festival, Bologna comic strip festival and Montreuil youth book fair)
  • Valuation of the project, the partners, the participants and the Erasmus program within the framework of the application of Saint Denis, European Capital of Culture
  • Creation of new professional channels for the inclusion of the most vulnerable
  • Revelation of human wealth in the service of urban ecology projects

For its implementation, the project mobilizes more than 400 people in the following cities during the whole project: Bologna, Galway, Jonkoping, Saint Denis, Bordeaux/

EFFECTS:

a) 60 private and public organizations active in the environment will participate in R1

b) 20 public or private organizations will become the first generation of educators in the “new business” of urban agriculture

(c) More than 200 environmental leaders and stakeholders will use the Results and commit to supporting adult learning in these trainings

d) 400 public or social organizations will download the educational resources and use them to extend and specialize their approach through cooperation with environmental actors

e) 250 potential environmental entrepreneurs will use the tools and engage in training on new trades

IMPACTS:

a) Hundreds of people, especially adults and adult trainers will participate in the development of the new NATURE professions, receiving training adapted to their needs. Many of them will participate in urban environmental programs

b) 1200 public and private environmental professionals will improve their capacity to participate in actions of inclusion and training of inhabitants and adults in precarious situations. In the long term, this will contribute to the cooperation of the public and private environmental sector with economic actors.

c) 1,200 public actors who wish to combine economic development and urban revitalization and recognize that social and economic inclusion require multi-sectoral cooperation. This result is multiplied by the dynamics of the Saint Denis European Capital of Culture candidacy.

Our project brings concrete, experienced and tangible proposals to the adult education sector.


  • Listing ID: 7518
  • Domaines d'intervention: Développement Durable, Économie sociale et solidaire
No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.

Translate »