BESTIE

Surmonter l’exclusion numérique et sociale des personnes âgées, des migrants et des jeunes, à l’aide d’éducateurs et grâce à la coopération intergénérationnelle.

🇬🇧 You can fin below the English version


BESTIE – Befriending for social and digital inclusion

Programme : Erasmus + Education et Formation

Année : 2021

Durée : 24 mois

Budget : 279 105 €

Leader : Le LABA

Partenaires : 


Le Covid 19 a accéléré la numérisation de tous les aspects de notre vie. Dans de nombreux cas, nous avons été contraints à un usage numérique soudain dans l’éducation et le travail, l’accès aux réseaux sociaux, les services de santé, les activités culturelles, la banque et les achats. Notre monde de plus en plus numérique a le potentiel de laisser de côté les plus vulnérables de la société. Il est très clair que l’incapacité à s’engager dans les médias numériques peut accentuer le désavantage et l’exclusion de ceux qui ont moins d’opportunités. C’est particulièrement évident chez les adultes âgés, les migrants et les réfugiés, et même chez les jeunes, où le manque de compétences numériques est synonyme d’isolement social et de perte d’autonomie.

Le projet BESTIE – Befriending for Social and Digital Inclusion évoquera la coopération au sein de la communauté sur une base intergénérationnelle, en réunissant des personnes âgées, des migrants et des jeunes, avec l’aide d’éducateurs pour adultes, afin de surmonter l’exclusion numérique et sociale de ces groupes, en leur permettant de travailler ensemble pour combler les lacunes en matière de compétences clés.

Il répond à deux des priorités clés d’Erasmus+ : favoriser les approches inclusives tout en développant un apprentissage numérique accessible et de qualité.

NOTRE APPROCHE

BESTIE fournira un modèle nouveau et innovant d’acquisition de compétences numériques et de compétences sociales pour trois groupes vulnérables : les personnes âgées, les migrants/réfugiés et les jeunes. Le véritable défi de la numérisation n’est pas la technologie, mais les compétences de nos citoyens. BESTIE fournit un cadre aux éducateurs d’adultes pour créer des environnements d’apprentissage de l’inclusion numérique dans leurs communautés, qui favorisent l’inclusion sociale, l’engagement civique et la démocratie. De manière innovante, BESTIE fournit les ressources pour favoriser et inspirer l’apprentissage et les liens sociaux entre ces groupes vulnérables et introduire le mentorat[OC1] et l’échange de connaissances.

La progression numérique peut être un catalyseur de la cohésion sociale. Plutôt que de combattre l’exclusion numérique en offrant simplement plus d’opportunités numériques, BESTIE combattra l’exclusion numérique en offrant la méthode la plus naturelle et la plus bénéfique socialement : l’échange communautaire en créant des connexions interpersonnelles humaines !

BESTIE inspirera les éducateurs d’adultes dans les ONG locales, les centres de développement, les centres communautaires, les autorités locales et d’autres organisations avec une nouvelle formule d’apprentissage basée sur la communauté pour offrir une formation aux compétences numériques aux apprenants adultes tout en encourageant les interactions sociales et les liens sociaux pour lutter contre l’isolement social.

Nos bénéficiaires sont

1. Éducateurs d’adultes

Bien que certains programmes aient été développés pour aider les membres vulnérables de la communauté à améliorer leurs compétences numériques, la pandémie a accéléré la vitesse du changement et la nécessité d’aider nos groupes à risque est plus grande que jamais. Pour compliquer les choses, les règles de distanciation sociale et le ralentissement économique causés par la pandémie signifient maintenant qu’au moment où le besoin est le plus grand, de nombreux centres communautaires d’apprentissage pour adultes travaillent avec un personnel réduit et une capacité physique limitée.

2. Seniors (adultes de plus de 60 ans) – L’Europe vieillit très vite et, dans le même ordre d’idées, la numérisation s’installe très rapidement dans les habitudes des citoyens. Nos aînés constituent le plus grand groupe de citoyens qui sont info-exclus. Cette réalité est inquiétante car elle les rendra rapidement exclus socialement.[1] BESTIE permettra aux personnes âgées qui ont peu d’opportunités d’acquérir des compétences numériques pour mieux fonctionner dans un monde numérique en constante évolution, ainsi que de développer des liens sociaux avec la communauté, en surmontant les menaces de solitude et d’exclusion.

3. Migrants et réfugiés – La pandémie a rendu les personnes déplacées plus vulnérables que jamais, les communautés de réfugiés et de migrants souffrant de la détérioration de leur situation économique et du manque de liens sociaux dans leurs nouvelles communautés. Les compétences numériques des migrants et des réfugiés sont variées et dépendent largement de leur compréhension de la langue de leur nouvelle communauté et de leur accès aux filières d’apprentissage. Même lorsque leurs compétences numériques sont élevées, l’exclusion numérique des migrants et des réfugiés se produit toujours. Les différences dans le système dans lequel leurs compétences numériques sont maintenant appliquées, combinées à des difficultés avec la nouvelle langue et à une diminution de l’accessibilité au monde numérique, signifient qu’ils sont également victimes d’exclusion numérique

BESTIE profitera aux migrants et aux réfugiés de deux manières : (i) en assumant les deux rôles d’apprenants, ils améliorent leurs compétences numériques et leurs liens sociaux, (ii) et les mentors ayant des compétences numériques avancées . Ils établiront de nouveaux liens d’amitié et des liens avec la communauté, faisant ainsi progresser leurs processus d’inclusion et d’intégration et garantissant leur bien-être général.

4. Les jeunes – Particulièrement vulnérables en raison de l’impact de Covid-19, dans l’ensemble de l’UE, 49% des jeunes ont vu leur temps de travail réduit, plus de 23% ont perdu leur emploi et 50% risquent de faire une dépression[2]. Bien que vulnérables à bien des égards, les jeunes ont souvent développé des compétences numériques. En 2019, quatre jeunes sur cinq (80 %) âgés de 16 à 24 ans dans l’Union européenne (UE) avaient des compétences numériques de base ou supérieures. C’était 24 % de plus que la part des individus âgés de 16 à 74 ans (56 %). [3]

Les jeunes bénéficieront d’un renforcement de leurs compétences en matière de communication, de leadership et de mentorat, d’une réputation en tant qu’éducateurs et responsables de la mise en œuvre du soutien communautaire, ainsi que d’un renforcement de leurs réseaux et de leur confiance en eux, ce qui leur permettra d’avoir de meilleures perspectives d’emploi à l’avenir et de meilleurs liens avec la communauté.

APPROCHE INNOVANTE

BESTIE surmonte les méthodes dépassées et rigides consistant à présenter simplement des informations et des connaissances à ceux qui n’ont pas de compétences numériques et transforme le processus éducatif en une méthode de socialisation, de traitement social, d’amitié et de création de liens sociaux. Il s’agit de

  • Facilite l’échange de connaissances dans le domaine des compétences numériques, le mentorat, le soutien entre pairs,
  • Favorise une communication régulière entre ces groupes afin de nouer des relations d’amitié, et
  • Crée des liens sociaux en permettant un contact régulier entre des groupes sociaux qui, autrement, n’auraient pas de liens sociaux mutuels.
  • met en relation les groupes sociaux vulnérables avec les prestataires de services d’éducation des adultes, tels que les ONG, les centres de développement et les centres communautaires, afin d’organiser l’éducation, le mentorat et l’échange de connaissances.

RÉSULTATS DU PROJET

Le projet BESTIE (Befriending for Social Ties and Digital Inclusion) vise à améliorer les compétences des éducateurs d’adultes afin qu’ils puissent fournir des ressources éducatives en matière de compétences numériques aux apprenants adultes, par le biais d’une série de résultats de projets innovants, participatifs, faciles d’accès et inspirants qui utilisent tous les forces et les opportunités des communautés pour surmonter les faiblesses et les menaces dans la sphère de l’inclusion sociale et numérique, comme suit [OC2] :

  • Résultat du projet : Befriending as an Intergenerational Approach to Digital Skills Development – Une étude qui recueille 30 bonnes pratiques en matière d’éducation intergénérationnelle des adultes et plaide pour la nécessité de faire évoluer les pratiques et de répondre aux défis par des approches créatives.
    1. Type Études/analyses – Rapport sur les meilleures pratiques
  • 2 Résultat du projet : Bestie Network Clubs – Réseau de Befrienders pour l’inclusion sociale et numérique

Notre première action consistera à élaborer un guide complet du réseau, qui facilitera la création de notre réseau de “Befrienders for Social Ties and Digital Inclusion” et garantira l’adoption généralisée de cette approche pour recruter des jeunes, des migrants et des personnes âgées dans des clubs de soutien mutuel et d’apprentissage de la coopération.

Notre deuxième action sera la création et le lancement de nos clubs Bestie Network avec notre groupe cible, les jeunes, les migrants et les personnes âgées. L’apprentissage communautaire permet de créer des environnements inclusifs qui favorisent l’équité et l’égalité, et qui répondent aux besoins de la communauté au sens large.

  1. Type Services/structures – activités de coopération, de mise en réseau et d’apprentissage entre pairs
  • IO3 : Dig Comp Toolkit for Everyday Living – visant directement les principaux groupes cibles et basé sur les sections du cadre de compétences numériques 2.0 [4]Maîtrise de l’information et des donnéesCommunication et collaborationCommunication et collaboration et Résolution de problèmes. Cette boîte à outils apportera un ensemble d’outils pratiques de tous les jours, facilement applicables à la vie numérique quotidienne des citoyens, utilisés pour améliorer la qualité de vie, augmenter l’efficacité numérique et réduire le technostress. La boîte à outils sera accompagnée d’un guide de l’éducateur, puisque les éducateurs d’adultes seront habilités à fournir la boîte à outils aux groupes cibles finaux (personnes âgées et migrants) avec l’aide du soutien de pair à pair des jeunes.
    1. Type : Matériel d’apprentissage/enseignement/formation – Boîte à outils

Activités de partage et de promotion : organisation de conférences, de sessions, d’événements visant à partager, expliquer et promouvoir les résultats du projet, qu’ils se présentent sous la forme de résultats tangibles, de conclusions, de bonnes pratiques ou sous toute autre forme.


🇬🇧 Read the English version

Rethink city playgrounds as spaces for socialization and education, involving young professionals and citizens.

Programme : Erasmus + Education and Training

Year : 2021

Duration : 24 months

Budget : 279 105 €

Leader : Le LABA

Partners : 

 

Covid 19 has accelerated the digitalisation of all aspects of our lives. In many cases, we have been forced into sudden digital use in education and work, access to social networks, health services, cultural activities, banking and shopping. Our increasingly digital world has the potential to leave the most vulnerable in society behind. It is very clear that the inability to engage with digital media can increase the disadvantage and exclusion of those with fewer opportunities. This is particularly evident among older adults, migrants and refugees, and even among young people, where lack of digital skills is synonymous with social isolation and loss of autonomy.

The BESTIE – Befriending for Social and Digital Inclusion project will evoke community cooperation on an intergenerational basis, bringing together older people, migrants and young people, with the help of adult educators, to overcome the digital and social exclusion of these groups, enabling them to work together to bridge the key skills gap.

It responds to two of Erasmus+’s key priorities: fostering inclusive approaches while developing accessible and quality digital learning.

OUR APPROACH

BESTIE will provide a new and innovative model of digital and social skills acquisition for three vulnerable groups: older people, migrants/refugees and young people. The real challenge of digitalisation is not the technology, but the skills of our citizens. BESTIE provides a framework for adult educators to create digitally inclusive learning environments in their communities that promote social inclusion, civic engagement and democracy. In an innovative way, BESTIE provides resources to foster and inspire learning and social connections between these vulnerable groups and introduce mentoring[OC1] and knowledge exchange.

Digital progression can be a catalyst for social cohesion. Rather than fighting digital exclusion by simply offering more digital opportunities, BESTIE will fight digital exclusion by offering the most natural and socially beneficial method: community exchange by creating human interpersonal connections!

BESTIE will inspire adult educators in local NGOs, development centres, community centres, local authorities and other organisations with a new community-based learning formula to provide digital skills training to adult learners while encouraging social interaction and social connections to combat social isolation.

Our beneficiaries are

1. Adult educators

Although some programmes have been developed to help vulnerable members of the community improve their digital skills, the pandemic has accelerated the speed of change and the need to help our at-risk groups is greater than ever. To complicate matters, the social distancing rules and economic downturn caused by the pandemic now mean that when the need is greatest, many community adult learning centres are working with reduced staff and limited physical capacity.

2. Seniors (adults over 60) – Europe is ageing very fast and, in the same vein, digitisation is rapidly becoming part of people’s habits. Our seniors are the largest group of citizens who are info-excluded. This is a worrying reality as it will rapidly make them socially excluded. 1] BESTIE will enable older people with limited opportunities to acquire digital skills to better function in a constantly changing digital world, as well as to develop social links with the community, overcoming the threats of loneliness and exclusion.

3. Migrants and refugees – The pandemic has made displaced people more vulnerable than ever, with refugee and migrant communities suffering from deteriorating economic conditions and a lack of social connections in their new communities. The digital skills of migrants and refugees are varied and depend largely on their understanding of the language of their new community and their access to learning pathways. Even when their digital skills are high, digital exclusion of migrants and refugees still occurs. Differences in the system in which their digital skills are now applied, combined with difficulties with the new language and reduced accessibility to the digital world, mean that they are also digitally excluded

BESTIE will benefit migrants and refugees in two ways: (i) by taking on both roles as learners, they improve their digital skills and social connections, (ii) and mentors with advanced digital skills. They will establish new friendships and links with the community, thus advancing their inclusion and integration processes and ensuring their overall well-being.

4. Young people – Particularly vulnerable due to the impact of Covid-19, across the EU 49% of young people have had their working hours reduced, over 23% have lost their jobs and 50% are at risk of depression[2]. Although vulnerable in many ways, young people have often developed digital skills. In 2019, four out of five (80%) young people aged 16-24 in the European Union (EU) had basic or higher digital skills. This was 24% higher than the share of individuals aged 16-74 (56%). [3]

Young people will benefit from enhanced communication, leadership and mentoring skills, a reputation as educators and implementers of community support, as well as enhanced networks and confidence, leading to better future employment prospects and better community connections.

INNOVATIVE APPROACH

BESTIE overcomes the outdated and rigid methods of simply presenting information and knowledge to those without digital skills and transforms the educational process into a method of socialisation, social processing, friendship and social bonding. It is about

Facilitates knowledge exchange in the field of digital skills, mentoring, peer support,
Promotes regular communication between these groups to build friendships, and
Creates social links by allowing regular contact between social groups that would otherwise not have mutual social links.
links vulnerable social groups with adult education providers, such as NGOs, development centres and community centres, to organise education, mentoring and knowledge exchange.
PROJECT RESULTS

The BESTIE (Befriending for Social Ties and Digital Inclusion) project aims to improve the skills of adult educators to provide digital skills education resources to adult learners through a series of innovative, participatory, easily accessible and inspiring project outcomes that all use the strengths and opportunities of communities to overcome weaknesses and threats in the sphere of social and digital inclusion, as follows [OC2] :

1 Project outcome: Befriending as an Intergenerational Approach to Digital Skills Development – A study that collects 30 good practices in intergenerational adult education and argues for the need to change practices and respond to challenges with creative approaches.
Type: Studies/analyses – Best practice report
2 Project outcome: Bestie Network Clubs – Network of Befrienders for social and digital inclusion
Our first action will be to develop a comprehensive network guide, which will facilitate the creation of our network of “Befrienders for Social Ties and Digital Inclusion” and ensure the widespread adoption of this approach to recruiting young people, migrants and older people into mutual support and cooperation learning clubs.

Our second action will be the creation and launch of our Bestie Network clubs with our target group, young people, migrants and older people. Community learning helps to create inclusive environments that promote equity and equality and meet the needs of the wider community.

Type: Services/structures – cooperation, networking and peer learning activities
3 . IO3: Dig Comp Toolkit for Everyday Living – aimed directly at key target groups and based on sections of the Digital Competence Framework 2.0 [4]: Information and Data Literacy, Communication and Collaboration, Communication and Collaboration and Problem Solving. This toolkit will provide a set of practical everyday tools, easily applicable to the daily digital life of citizens, used to improve quality of life, increase digital efficiency and reduce technostress. The toolkit will be accompanied by an educator’s guide, as adult educators will be empowered to deliver the toolkit to the final target groups (elderly and migrants) with the help of peer-to-peer support from young people.
Type: Learning/teaching/training material – Toolkit
Sharing and promotion activities: organisation of conferences, sessions, events to share, explain and promote the results of the project, whether in the form of tangible results, conclusions, good practices or in any other form.


  • Listing ID: 7524
  • Domaines d'intervention: Économie sociale et solidaire, Jeunesse
No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.

Translate »